ASTUCE   N° 9

1) Les tissus enduits

Les tissus enduits, tels ceux utilisés pour les nappes, vêtements de pluie par exemple quel que soit leur aspect mat ou brillant se travaillent de la même façon; ils font partie des tissus techniques, la trame et la chaîne n’étant pas identifiables.

LA COUPE

Le patron sera maintenu sur le tissu avec des poids; n’utilisez pas d’épingles, elles laisseraient des marques.
Reportez les repères avec un crayon, n’utilisez pas de roulette.

LA COUTURE

Il ne faut pas bâtir, en conséquence pour l’assemblage on utilisera des pinces ou  se fera par points de colle (spéciale pour bâtir) ou encore par bandes adhésives.
Le fil sera en polyester de préférence il vous faudra utiliser une aiguille neuve et fine, 70- 80, ou une aiguille Microtex.
La longueur de point  sera plus longue que d’habitude, soit 3 à 3,5. Ainsi votre point sera bien marqué, un point trop court risque de bourrer sous la semelle.
Choisissez  un pied-presseur avec une semelle téflon de préférence, à rouleaux ou un pied avec avancement automatique (double entrainement).
Note: si vous n’avez aucun des pieds ci-dessus, vous pouvez coller du scotch sous la semelle de votre pied standard.

La vitesse de piqure sera lente, si vous avez le choix sur votre machine pour ne pas sauter des points.

Évitez de repasser un tissu enduit.

2) Les tissus fluides

Ce sont l’organza, la mousseline , le crêpe, les voiles.
Ils seront en soie ou en fibres synthétiques légers, transparents parfois.
Ces tissus très en vogue de nos jours sont agréables aussi bien au toucher qu’au regard mais ils présentent cependant quelques difficultés au niveau de la couture. IL faut donc s’attendre à quelques problèmes pour les couper, les coudre, les repasser et l’entretien.

LA COUPE

Pour marquer vos repères lors de la coupe, évitez les craies et faites des encoches dans les surplus de couture que vous aurez prévus plus importants que d’ordinaire.

Note: Employez du  fil à repriser machine, c’est un fil fin utilisé avec une aiguille 60-70.
Ce fil sert également à surfiler lorsque vous ne possédez pas de surjeteuse.

LA COUTURE

Utilisez une aiguille spéciale jersey à bout arrondi, fine ( 60 – 70) NEUVE. Éventuellement, glissez une feuille de papier de soie entre les griffes et le tissu.
Ce sera:

  • soit une couture simple,
  • soit une couture rabattue: on pique selon la ligne de piqûre puis on recoupe un des surplus de moitié. Ensuite on replie le grand côté sur le petit. Vous avez ce type de couture sur les chemises d’hommes et en lingerie.
  • soit une couture anglaise: on met les deux pièces de tissu envers sur envers, on pique puis on retaille le surplus à 4mm de la ligne de couture, on ouvre la couture avec le fer sur l’envers et on retourne le tissu endroit sur endroit. On repasse avant de piquer le long de la ligne de couture en veillant à bien renfermer le surplus à l’intérieur de la couture.

Avec ces deux types de coutures vous n’aurez pas besoin de surfiler, puisque vos surplus sont pris l’un dans l’autre.

PROBLÈME DE PINCES

Si vous avez un tissu particulièrement transparent, il vous faudra faire attention aux pinces et ne pas les piquer comme des pinces normales. C’est-à-dire ne pas laisser les fils traîner à la pointe de la pince.
Voici une méthode pour faire la pince en utilisant un seul fil: celui de la canette.

  • commencez par enlever le fil de bobine
  • ensuite tirez suffisamment de fil de la canette pour pouvoir coudre la pince
  • faites passez le fil de canette par le chemin du fil de bobine et renfilez-le dans l’aiguille, vous allez piquer avec un seul fil.
  • commencez à piquer directement à partir de la pointe de la pince sans faire de point d’arrêt (utilisez une petite cousette pour démarrer la piqûre)
    Attention de débuter la piqûre par la pointe et non la base comme d’ordinaire.

Pour surfiler, faire un point zigzag à côté de la ligne de couture. Coupez au ras de la couture zigzag que vous venez de faire, couchez la couture au fer vers un côté du vêtement.

Le repassage
Se fera sans vapeur et avec une température basse.Vous pourrez aussi mettre une feuille de papier de coupe entre le tissu et la semelle de votre fer.

3) Le cuir

LA COUTURE

Vous ne pourrez surement pas épingler, essayez d’utiliser de la colle à bâtir qui permet de repositionner les pièces, des petites pinces de couturière ou des agrafes.
Choisir une aiguille spécial cuir et adaptez la grosseur de celle-ci à l’épaisseur du cuir.
Piquez toujours sur l’endroit car l’aiguille laisse sur l’envers un trou important.
Pensez à augmenter la longueur du point.
Pour une belle finition, si la bordure de coupe n’est pas de la même teinte que le cuir; pensez à la colorer. Pour maintenir les coutures, vous pouvez mettre un peu de colle (néoprène) et presser les coutures en utilisant de petites pinces de couturières.