Les fronces et les pinces

Généralités

Les plis et les fronces sont utilisés pour décorer mais aussi pour donner de l’ampleur alors que les pinces permettent de résorber le tissu en trop pour ajuster un vêtement.
Une pince pourra être transformée en fronces; des fronces remplacées par des plis.

Les fronces

Les fronces permettent de décorer un vêtement (volant, smock) mais aussi donner de l’ampleur, du volume.
Pour construire un volant ou une partie de vêtement froncée, la largeur de celui-ci sera en général 1,5 à 2 fois plus large que l’endroit sur lequel il sera fixé. Pour du coton, de la soie prévoir 1,5 fois la largeur terminée, pour de la maille, viscose 2 fois la largeur pour des étoffes très fines et légères beaucoup plus, jusqu’à 3-4 fois.
Les fronces se font soit à la main, soit à la machine avec le pied classique ou le pied fronceur.

  • Fronces à la main:

Le point utilisé est le point avant plus ou moins long selon le tissu et l’effet désiré sur deux lignes en faisant les points du second rang exactement sous ceux du premier rang et sans point d’arrêt.
Ensuite, tirer régulièrement ensemble les deux rangs et lorsque la longueur désirée est obtenue arrêter les fils en les nouant.

  • Fronces à la machine:

Avec le pied fronceur de la machine ou d’une surjeteuse, elles seront régulières, mais les réglages pour déterminer leur largeur devront être faits auparavant.

Sans pied spécial: il vous faudra dérégler votre machine.

  • Régler la longueur du point droit au moins à 3/3,5
  • Desserrer la tension du fil à 2 environ
  • Piquer une première ligne (pas trop près du bord, à au moins 1,5 cm) sans faire de points d’arrêt ni au début ni à la fin et laisser le fil assez long.
  • Piquer à 0,5 une seconde ligne éventuellement.
  • Tirer le fil de canette progressivement; aider les fronces à glisser avec les doigts et symétriquement par rapport au milieu; le fil ne cassera pas si vous procédez ainsi et doucement.
  • Lorsque la longueur désirée est obtenue, mettre une aiguille à chaque extrémité et enrouler les fils autour en faisant de « 8 ».

Les pinces

Une belle pince sera invisible sur le vêtement terminé. Après repassage, il ne devra pas y avoir de bec à l’extrémité.

Les pinces se piquent de la partie la plus large – parfois appelé bas de la pince- vers le bout effilé.
La piqûre se terminera en arrivant en mourant le long du pli ainsi formé, c’est- à-dire que l’on piquera le long du tissu puis dans le vide.
Elle sera arrêtée à la main.